Un estomac, ça se retourne ?

Votre compagnon ne se sent pas bien, il a des nausées. A-t-il l’estomac à l’envers? Cette expression a une toute autre signification dans le domaine vétérinaire. En effet, la torsion gastrique est une condition bien dangereuse pour la vie de votre animal.

Une torsion gastrique, mais qu’est-ce que c’est ?

Cette condition commence par une dilatation de l’estomac qui, par la suite, se retourne sur son axe, généralement dans le sens des aiguilles d’une montre. Certains chiens resteront au stade de la dilatation, mais ils ne sont pas à l’abris d’une torsion. Une fois l’estomac tordu, le gaz qui se trouve ou est produit par la fermentation du contenu gastrique ne peut plus s’échapper.  Il s’accumule donc, ce qui cause, en plus de la douleur, une compression de certains vaisseaux sanguins importants (ex : la veine cave caudale et la veine porte hépatique) et même de la nécrose de certains tissus. Il s’agit donc d’une urgence et le patient nécessite d’être stabilisé et envoyé en chirurgie le plus vite possible.

Malheureusement, sans traitement, cette condition est fatale.

Lors de la chirurgie, le médecin vétérinaire pourra s’assurer de l’intégrité des organes internes, remettre l’estomac dans le bon sens et, si la stabilité anesthésique de votre chien le permet, réaliser une gastropexie (fixer l’estomac à la paroi abdominale) afin de diminuer les risques de récidives. Cependant, l’animal peut quand même faire des dilations gastriques (sans tordre) dans le futur, mais ceci n’engendre généralement pas un retour en chirurgie.

Est-ce que mon animal est à risque ?

Chez la gente canine, il est important de savoir que les torsions gastriques peuvent affecter toutes les races, qu’ils soient petits ou gros, jeunes ou vieillissants. Cependant, cette condition affecte davantage les chiens de moyennes et grandes races, d’âge moyen, ayant un thorax dit ‘’profond’’. De ces races, on note entre autres : le grand danois, le berger allemand, le caniche royal, le labrador, le golden retriever et le bouvier bernois. De plus, on retrouve certains facteurs de risques qui augmentent les chances que votre compagnon soit affecté par cette condition. Le stress, le fait qu’il mange qu’un seul gros repas par jour, qu’il s’alimente ou boive rapidement et qu’il le fasse à partir de bols surélevés augmente ses risques face à cette condition.

Chez le chat, cette condition est en revanche, et heureusement, beaucoup plus rare.

Quels sont les signes d’une torsion gastrique ?

Afin d’être en mesure de réagir promptement pour sauver la vie de notre animal, il est crucial de savoir reconnaître les signes d’une torsion gastrique. En effet, si votre chien a des nausées et se met à faire des efforts de vomissement non productifs (rien ne sort) et de façon répétée, c’est un des signes les plus caractéristiques et certainement le plus fréquent de la condition. Ensuite, on peut noter de la faiblesse, un gonflement de l’abdomen, des douleurs abdominales, de l’agitation, de l’inconfort et de l’hypersalivation. Si vous notez un de ses signes, il est important de consulter le plus tôt possible car le pronostic s’assombrit avec les heures qui passent.

Comment diminuer les risques pour mon animal ?

Afin d’éviter cette situation particulièrement stressante, il est important de s’informer sur cette condition et les moyens de la prévenir afin de diminuer vos chances d’avoir à faire face à une torsion avec votre protégé. Si vous choisissez un chiot d’une des races prédisposées, il serait important de parler avec votre équipe vétérinaire de la gastropexie préventive. Cette procédure peut être réalisée à tout âge, mais plusieurs vétérinaires profitent de l’anesthésie faite pour la stérilisation de l’animal afin de la réaliser en même temps.

De plus, n’hésitez pas à discuter du stress ou de l’anxiété de votre animal avec votre vétérinaire. Malheureusement, il n’est pas rare que certains chiens soient présentés en urgence pour une torsion suivant une pension ou un trajet en voiture.  Il est donc souhaitable de traiter la source du stress afin d’éviter que l’animal ingère inconsciemment beaucoup d’air en haletant de stress.

Il est aussi préférable de donner plusieurs petits repas (2-3) par jour au lieu d’un gros. Ceci évite de surcharger l’estomac d’un coup. Il est aussi important que l’animal mange calmement afin d’éviter qu’il avale trop d’air en mangeant.  On peut donc installer notre chien dans une pièce calme et mettre la nourriture dans un bol interactif conçu pour ralentir la vitesse à laquelle il mange. Il faut aussi, à moins d’avis contraires de votre vétérinaire traitant pour une condition spécifique à votre chien, ne pas utiliser des bols d’alimentation surélevés.

La quantité d’eau ingérée d’un coup peut aussi avoir une incidence, il est donc important d’être à l’affût et de privilégier, comme pour l’humain, plusieurs moments d’hydratation plutôt qu’un seul et immense. Votre animal doit toujours avoir accès à de l’eau fraiche, mais doit éviter d’en ingérer une trop grande quantité rapidement.  

En résumé, la torsion gastrique est une condition urgente qui peut malheureusement mettre en péril la vie de votre animal. Cependant, en discutant avec votre équipe vétérinaire, vous pourrez trouver des stratégies afin de réduire le plus possible son incidence.  Vous avez un doute sur la condition de votre animal, n’attendez pas et contactez rapidement votre établissement vétérinaire, ils sont là pour vous aider vous et votre protégé.

 

Vous avez d'autres questions?

N'hésitez pas à communiquer avec la clinique vétérinaire Passionimo la plus près de chez vous.