Quel âge aurait votre animal s'il était un humain?

Pour une cohabitation harmonieuse entre animaux – Passionimo vous répond  

Les amoureux des animaux comme vous et nous peuvent facilement avoir la piqûre et vouloir en avoir plus d’un. La preuve : 19 % des foyers québécois possèdent un chien ou un chat, et respectivement une moyenne de 1,2 et 1,7 par domicile*. 
 
Pour maximiser les chances d’une bonne cohabitation lorsque vous introduisez un nouvel animal dans votre demeure, l’équipe Passionimo a préparé pour vous une liste de questions-réponses.   
 

Que dois-je faire avant d’introduire un nouvel animal dans la maison? 

Il faut surtout beaucoup réfléchir! Voici quelques questions importantes à vous poser : Combien de temps puis-je investir? Quel est mon espace disponible? Quel est mon budget? 
 
Même si votre enfant vous déclare qu’il veut absolument un chien ou un poisson rouge et qu’il va s’en occuper nuit et jour, cela peut souvent durer tout au plus quelques semaines. Au lieu de lui dire que s’il n’en prend pas soin vous allez le reporter, ayez plutôt en tête dès le départ que l’animal sera souvent votre responsabilité… Car l’animal n’est pas un jouet, c’est un être sensible et attaché à sa famille, souvent en peu de temps!  
 
Renseignez-vous de prime abord sur l’espèce choisie pour savoir si cela concorde avec votre mode de vie. Un autre bon truc : avant d’en adopter un, offrez par exemple à votre ami de garder son chien pendant ses vacances pour voir si vous n’êtes pas tannés au bout d’une semaine. 
 

J’aimerais avoir un 2e chat. Comment faire pour que le 1er cohabite bien avec le petit nouveau? 

Au tout début, vous choisissez une pièce très confortable où vous pouvez enfermer temporairement votre nouveau pensionnaire, mais bien sûr pas la préférée de votre chat actuel! Déposez dans chacune leur nourriture, une litière, une couverture. Nous vous conseillons de frotter chaque couverture sur le menton de chaque chat pour distribuer des phéromones et qu’ils s’habituent à l’odeur de l’autre. 
 
Au bout de quelques jours, échangez les couvertures, litières, bols et laissez sortir votre nouveau félin. Évitez surtout de les forcer à se côtoyer, il faut les laisser aller à leur rythme. Assurez-vous qu’il n’y a aucune compétition pour les ressources : mettez donc 2 distributeurs de nourriture, 2 ou 3 bols d’eau. La règle facile pour les litières : une de plus qu’il y a de chats dans la maison. Ayez en tête aussi que 2 litières collées ou dans la même pièce, ça équivaut à seulement une.   
 

Y a-t-il des trucs spécifiques pour les chiens? 

C’est presque la même chose que pour les chats : faire en sorte qu’il n’y aura pas de compétition pour les ressources et que l’ancien animal pourra conserver ses habitudes et ses endroits préférés (comme son divan, son lit, etc.). 
 
Une belle façon de présenter 2 chiens, c’est de les occuper, par exemple en les emmenant faire une marche. Ils pourront ainsi faire connaissance tout en s’amusant. Si vous avez un doute, n’hésitez pas à leur faire porter des muselières paniers et à les tenir en laisse au début.   
 

Mon nouveau compagnon poilu peut-il transmettre des maladies à mon autre animal?

Oui, et c’est malheureusement très fréquent : transmission de puces, de vers intestinaux et de maladies respiratoires. Deux règles à suivre :
1- Assurez-vous que notre animal actuel est bien vacciné, même s’il ne va jamais à l’extérieur. En fait, c’est d’autant plus important, car le système immunitaire des animaux d’intérieur étant peu stimulé, ils sont encore plus sensibles aux maladies.   
2- Avant de l’accueillir dans votre maison, allez chez votre vétérinaire avec votre nouvel animal, surtout s’il vient de l’extérieur ou d’un refuge. 
 
Voici un scénario typique : une chatte d’intérieur de 7 ans qui n’a jamais mis le nez dehors est subitement en contact avec un matou d’extérieur plein de puces, de mites et non castré. La maison risque d’être contaminée en quelques heures, ce qui n’est pas génial pour aucun des deux… Une autre bonne raison d’isoler le nouveau chat! 
 
En plus, certaines maladies peuvent rester latentes pendant plusieurs jours avant de se déclarer, mais l’animal est quand même contagieux. C’est donc très important de penser aussi protéger les animaux que vous avez déjà.   
 

Si j’ai des enfants, dois-je prendre des précautions spéciales? 

Oui, surveillance est le mot d’ordre! Tous les animaux – comme tous les humains d’ailleurs – n’ont pas le même degré de patience. Introduire un nouvel animal dans son domicile, c’est stressant pour tous. Il faut donc redoubler de prudence.   
 
Penser qu’un animal ne pourrait jamais mordre, c’est penser qu’une maman ne pourrait jamais crier ou perdre patience… C’est impératif qu’un animal ait un endroit où se réfugier pour avoir la paix. Attention, le nouvel animal ne sait pas cela! Alors avoir une cage pour un chien peut aussi être rassurant.   
 

Que faire si j’ai envie d’introduire un animal exotique et que j’ai déjà un chien ou un chat à la maison?

De belles histoires d’amitié entre chats et rats ou oiseaux circulent souvent sur Facebook. Cela peut arriver, mais il y a malheureusement encore plus d’histoires de prédation. N’oubliez pas que le chat est un chasseur habile avec un fort instinct. Certains chiens peuvent être très gentils avec les chats dans la maison, mais les chasser dès qu’ils se retrouvent à l’extérieur. L’environnement joue beaucoup sur la façon d’agir d’un animal.  
 
Il y a des histoires malheureuses qui pourraient facilement être évitées. Pensons aux Greyhound retraités du monde des courses de chien qui partagent soudainement un domicile avec un lapin… Étant entraînés pour courir après des proies, ils pourraient attaquer le lapin.   
 

Les rats étant des animaux sympathiques pour la famille, puis-je en avoir plus d’un?

Oui, mais il est préférable de les faire stériliser, surtout les mâles qui vivent avec une femelle. Nous vous conseillons de commencer la rencontre dans un lieu neutre et d’installer 2 cages séparées. Puis, si tout va bien et qu’il n’y a pas de signe d’agression, vous pouvez utiliser une très grande cage avec beaucoup de points de ravitaillement et d’eau. N’oubliez pas d’aménager la cage en 3 dimensions, avec des escaliers et des passages. Les rats sont très intelligents et ont besoin de stimulation. 
 
Si les rats cohabitent, évitez les chicanes en les nourrissant à volonté. Aussi, fournissez des abris avec 2 ouvertures : ainsi, si un rat se fait agresser, il pourra fuir plus facilement. 
 

Qu’en est-il des lapins?  

Ils peuvent facilement cohabiter, mais les mâles autant que les femelles doivent être stérilisés. D’ailleurs, ils peuvent vivre en général plus longtemps lorsqu’ils cohabitent. Idéalement, ne les mettez pas en cage. Les lapins sont territoriaux et occupent de très grands espaces en nature. Ceci permet aussi d’éviter les conflits pour les ressources en mettant plusieurs bols d’eau, de nourriture et litière. 
 
Important : ne faites pas vivre ensemble un lapin et un furet. Ce dernier est un carnivore qui voit le lapin comme une proie, alors ne courez pas le risque. Les lapins peuvent aussi être incommodés par les oiseaux qui crient tout le temps.
 

Puis-je avoir plus d’un furet?

En général, l’introduction d’un furet dans un groupe se passe très bien. Ils aiment bien jouer, donc vous pouvez les introduire dans un lieu neutre et les distraire par le jeu. Ils peuvent vivre en général avec des chiens et des chats, mais pas avec des animaux proies comme les oiseaux, les cochons d’Inde et les lapins. 
 

Est-il possible d’avoir plus d’un perroquet?

Il est plus facile de faire cohabiter des perroquets de la même espèce, mais rien n’est impossible. Par contre, nous ne recommandons pas de faire vivre sous le même toit des espèces avec une importante différence de taille, parce qu’il y a un grand risque de décès pour le petit en cas de conflit. 
 
Nous vous suggérons de diviser les perroquets dans 2 cages séparées au début, loin l’une de l’autre, dans 2 pièces séparées si possible. Ils vont s’entendre jacasser, et l’introduction sera graduelle. 
 
Tranquillement, rapprochez les cages, en vérifiant que les perroquets sont confortables. Quand elles sont près l’une de l’autre (sans être collées), commencez à sortir les perroquets en même temps, en favorisant des interactions positives par le jeu et en donnant des gâteries. 
 
Selon la relation que vont développer les perroquets entre eux (amis ou couples) et les dimensions de la cage/volière, il est préférable de les garder dans des cages séparées, mais de les sortir ensemble. Il faut être très patients : l’intégration peut prendre plusieurs semaines ou mois, et peut même ne jamais fonctionner. 
 
Vous avez d’autres questions?  
N’hésitez pas à communiquer avec la clinique vétérinaire Passionimo la plus près de chez vous.