Quel âge aurait votre animal s'il était un humain?

Comment vous préparer au départ de votre animal : les étapes de l’euthanasie 

 
Toute l’équipe de Passionimo reconnaît que l’euthanasie est une décision déchirante et difficile. Plusieurs membres de notre personnel ont d’ailleurs vécu cette épreuve pour leurs propres animaux. Votre vétérinaire est là pour vous soutenir, vous guider et, surtout, ne pas vous juger dans ce cheminement. Cette décision vous revient, et nous comprenons cette lourde responsabilité. Voici un document qui peut vous aider à prendre cette décision selon des critères qui définissent la qualité de vie d'un animal de compagnie.
 
Afin de mieux vous préparer à l’euthanasie de votre cher compagnon, voici des explications sur les étapes nécessaires. Nous sommes disponibles pour vous accompagner lors de chacune d’entre elles.
 

Lorsque votre décision est prise

Après en avoir discuté avec votre entourage et votre vétérinaire, lu sur le sujet et réfléchi longuement aux avenues possibles, si vous décidez de recourir à l’euthanasie pour votre animal, il est alors fortement recommandé de prendre rendez-vous pour ce faire. Plusieurs établissements vétérinaires possèdent une salle aménagée à cet effet, afin de vous recueillir comme il se doit. 
 
Beaucoup de propriétaires ne désirent pas être présents lors de cet acte. Ceci est tout à fait normal. Soyez assurés que votre compagnon sera bien traité.
 
Même si nous sommes conscients que ce n’est pas facile, nous vous conseillons dès lors de vous informer sur les options en ce qui a trait à la crémation, de même qu’à faire votre choix avant la procédure, car vous serez plus disposés qu’au moment venu. 
 

Selon ce que vous considérez le mieux pour votre famille et vous, vous pouvez décider :

 
• De ne choisir aucun service du crématoire privé. Dans ce cas, votre animal aura une crémation commune, c’est-à-dire que son corps sera incinéré avec d’autres animaux décédés, dans un crématoire spécialisé à cet effet.
 
• D’opter pour une crémation privée où vous pouvez même assister à son dernier repos dans un salon du crématoire.  
  
• De récupérer les cendres de votre compagnon dans une urne une fois le processus complété. Il en existe désormais une grande sélection. 
 
• De garder sa présence en souvenir par une empreinte de sa patte dans l’argile, des poils dans un bibelot, etc. Explorez les sites Web des crématoires pour animaux (ex. : cremanimo.com, incimal.com) afin de faire votre choix parmi les options possibles.
 
• De récupérer le corps pour l’enterrer dans un cimetière pour les animaux. (Il faut dans ce cas aviser l’équipe afin que les dispositions soient prises pour la manipulation du corps.) Il est à noter que certaines municipalités ont des règlements qui limitent ou encadrent les dispositions des cadavres sur leur territoire.  
 
D’autres options peuvent être offertes, informez-vous auprès de l’équipe de Passionimo.
 

Juste avant la procédure

Tout d’abord, sachez que vous avez toujours le choix d’y assister ou non. Si vous voulez être présents, vous pouvez apporter le coussin de votre animal ou une couverture pour son réconfort. Pour vous épauler pendant ce moment difficile, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un ami ou un membre de votre famille.
 
Sur place, vous devrez remplir des formulaires pour autoriser l’euthanasie, car cet acte contrôlé impose des exigences administratives obligatoires par la loi. Afin de ne pas avoir à effectuer cette tâche à votre sortie, on vous demandera d’acquitter les frais immédiatement, qui incluront le coût pour les services de crémation.
 
Si vous avez à ce moment des doutes ou vous ne vous sentez plus du tout à l’aise avec votre décision, n’hésitez surtout pas à en faire part à l’équipe vétérinaire.
 

Le moment venu

Vous avez toujours la possibilité de rester ou non avec votre animal pendant et après la procédure. Selon l’état de l’animal, sa race et son niveau de stress, l’équipe vétérinaire pourrait administrer un tranquillisant ou un cathéter (une voie d’accès dans une veine) avant de procéder à l’euthanasie. Le but est de réduire le stress chez l’animal.
 
L’euthanasie est effectuée par l’injection d’un médicament très puissant qui cause en 1er une perte de conscience, une mort cérébrale, puis un arrêt respiratoire et cardiaque. Normalement, tout se passe très rapidement, sans douleur. Plusieurs propriétaires en sont même surpris, car ils croyaient que la procédure allait être plus longue. 
 
Chez les chiens de grande race, la seringue est plus volumineuse et pourrait déplaire à ceux qui en ont la phobie. Si c’est le cas, n’hésitez pas à en aviser l’équipe vétérinaire. Cette dernière tente d’ailleurs d’être en tout temps discrète, car elle sait que la vue d’une aiguille n’est pas évidente pour tous.
 
Une fois l’animal décédé, on vérifiera son cœur avec un stéthoscope et ses signes vitaux. Ses yeux resteront fort probablement ouverts. Il perdra tout son tonus et deviendra mou. Si vous le prenez dans vos bras, son corps sera comme un sac de sable. 
 
Les sphincters ne remplissant alors plus leur fonction de retenir l’urine et les fèces, de petits dégâts surviendront. C’est pourquoi l’équipe vétérinaire mettra des serviettes et couvertures autour de votre compagnon.
 

Le processus du deuil s’amorce alors…

Vous aurez alors tout le temps qu’il vous faut pour vous recueillir. Vous risquez à ce moment de vivre un torrent d’émotions : grande tristesse et sentiment de vide, culpabilité, frustration, et même du soulagement dans le cas d’un animal malade. 
 
Tout cela est plus que normal. Ne retenez surtout pas vos larmes. Il nous arrive souvent de pleurer pour nos propres patients, car ils font tous partie de notre famille aussi. 
 
Le corps sera alors placé dans une housse mortuaire bien identifiée et ensuite déposé dans un congélateur prévu à cet effet. Hebdomadairement, l’équipe du crématoire vient prendre possession des corps dans le plus grand professionnalisme et respect. 
 
Selon ce que vous avez choisi comme crémation, les dispositions seront prises avec le plus de compassion possible. Si vous avez demandé à obtenir ses cendres, l’établissement vétérinaire communiquera avec vous dans les semaines suivantes, dès la réception de l’urne. 
 
Si vous avez préféré ne pas avoir de service du crématoire, sachez que le corps sera traité avec tout autant de respect. Il sera incinéré avec d’autres animaux dans les jours suivants. Il ne sera par contre pas possible de récupérer ses cendres. 
 
Pour votre famille et vous, c’est le processus de deuil qui s’enclenche et qui est similaire à la perte d’un être humain cher. Vous aurez des pensées nostalgiques, surtout aux moments des routines que vous partagiez avec votre animal, par exemple le lever le matin, la marche en soirée, l’heure de la nourriture ou des gâteries… 
 
Plusieurs livres sur le deuil et groupes de soutien existent. Nous vous encourageons à les consulter. Nous vous en recommandons d’ailleurs quelques-uns, mais nous sommes là pour vous si vous avez besoin d’autres suggestions.
 
Surtout, sachez que vous n’êtes pas seuls. En tant que professionnels de la santé animale, nous sommes avant tout passionnés des animaux. Rappelez-vous que nous avons vécu comme vous la perte d’un compagnon. Nous savons que c’est loin d’être facile. La douleur s’efface, mais les doux souvenirs demeurent. Si vous avez des questions, n’hésitez surtout pas à communiquer avec nous. 
 

RECOMMANDATIONS

Services d’aide 
Service d’accompagnement au deuil du Centre vétérinaire DMV 
1 800 463-8555
info@centredmv.com 
 
Ordre des psychologues du Québec
1 800 561-1223
ordrepsy.qc.ca 
 
Lectures suggérées
CARLOS, France. Le deuil animalier, Saint-Constant, Broquet, 2008, 196 p. 
 
PION, Lynne. Est-ce que tout le monde meurt?, 1re édition, Québec, Éditions du trèfle à 4 feuilles, 2011, 80 p. 
 
LAVERGNE, Annique. Le deuil suite à la perte d’un animal de compagnie, Psychologues Consultants Y2. 

Conseils connexes

Voir tous les conseils