Quel âge aurait votre animal s'il était un humain?

Les parasites ou vers intestinaux : trucs de prévention pour votre chien

Saviez-vous que, lors d’une étude menée par la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal*, plus de 25 % des chiens testés, peu importe leur âge, excrétaient des éléments parasitaires? Et que 80 % de ces animaux ne présentaient aucun symptôme? Il est donc plus qu’important de vous informer sur la prévention face aux vilains parasites intestinaux, surtout qu’ils sont contagieux et dangereux pour la santé de votre chien… et la vôtre! La Dre Marie-Élaine Mauffette, de l’Hôpital vétérinaire Grande-Allée à Mascouche, et Dominic Arpin, animateur de Vlog, vous en parlent.

Comment ces parasites se propagent-ils?

Un parc à chiens, c’est bien sûr propice à la propagation! Mais seulement en allant vous promener avec pitou, vous le mettez à risque. Les parasites intestinaux (aussi nommés ascaris ou vers ronds) peuvent être contractés de différentes manières, ce qui les rend faciles à propager et difficiles à contrôler. 

Comment savoir qu’un chien en est infesté?

L’animal peut souvent ne présenter aucun symptôme. Quand il y en a, les symptômes possibles sont : toux, troubles digestifs, pelage terne, incapacité de prendre du poids, présence de vers dans les excréments et dans les vomissements.

Est-ce que ces parasites peuvent être transmis à l’humain?  

Quelques-uns d’entre eux peuvent être transmis à l’humain. Les enfants, les individus ayant un système immunitaire affaibli et les femmes enceintes sont plus à risque. Les humains se contaminent en ingérant les œufs du parasite déposés sur le pelage de leur compagnon ou dans le milieu extérieur. 

Chez l’adulte, la maladie se traduit par un état grippal (douleurs musculaires, faiblesse). Chez l’enfant, les larves d’ascaris peuvent créer de graves lésions dans les yeux ou le tissu nerveux. C’est rare, mais pourquoi prendre le risque?

Quels sont les meilleurs trucs de prévention?

  • Faites tester par une analyse de selles et vermifuger votre chien tôt dans sa vie, et continuez de façon préventive et régulière. (Votre vétérinaire pourra vous aiguiller dès votre 1re visite.)
  • Ramassez les excréments de votre chiot afin de garder l’environnement exempt d’œufs de parasites. 
  • Gardez propre la zone de vie de votre chien. 
  • Si vous êtes en contact direct avec le sol (ex. : lors du jardinage) ou ramassez des excréments, portez des gants ou lavez-vous les mains immédiatement. Ne portez surtout pas vos mains au visage.
  • Recouvrez le bac de sable des enfants lorsqu’il n’est pas utilisé.
  • Encouragez les enfants à se laver les mains après avoir touché aux animaux.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à communiquer avec la clinique vétérinaire Passionimo la plus près de chez vous.

* Rapport 2013 de la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal