Quel âge aurait votre animal s'il était un humain?

Méfiez-vous des tiques!

Au tournant du millénaire, avec le réchauffement, les tiques ont remonté la côte-est des États-Unis et ont traversé la frontière. Elles ont d’abord occupé un petit territoire, les Cantons-de-l’Est, puis assez rapidement, elles se sont répandues un peu partout dans nos régions. Et elles sont là pour rester. Quel est le rapport entre les tiques, vous et votre chien ? Les tiques transportent des maladies qui peuvent aussi affecter les humains. Ces maladies, on les appelle les zoonoses.

Dès que la température atteint quatre degrés, les tiques essaient de trouver un mammifère qui leur servira à la fois de logis et de garde-manger, car elles se nourriront de son sang. Et c’est en le mordant qu’elles lui transmettront une maladie. C’est pour cette raison qu’on essaie de protéger les animaux de mars à décembre, alors que les températures permettent aux tiques d’être actives.

« Pour nous, les vétérinaires, étant donné que la présence des tiques est croissante, fournir des moyens de prévention contre les tiques fera de plus en plus partie de nos protocoles de base », nous dit le Dr Louis Journet, médecin vétérinaire à l’Hôpital vétérinaire Journet, à Montréal. Et il ajoute : « Les tiques transportent des maladies transmissibles aux humains, mais il faut vraiment qu’elles piquent. Toutefois, le risque qu’elles injectent alors la bactérie porteuse est toujours présent, d’où l’importance de la prévention. »

Si vous voyez une tique sur votre chat ou votre chien, vous aurez peut-être le réflexe de la retirer, mais vous risquerez alors de laisser la pièce buccale de la tique sous la peau de votre compagnon. Il se formera ensuite un petit granulome inflammatoire qui pourrait s’infecter. Il existe des pinces conçue expressément pour cette intervention, mais il est encore plus simple d’aller consulter votre vétérinaire. D’une part, il enlèvera la tique de manière sécuritaire, et d’autre part, il fera analyser la tique pour savoir si elle est porteuse de maladies.

Est-elle facilement visible à l’œil nu ? « Quand la tique n’a pas pris son repas, nous dit le Dr Journet, elle est toute petite et difficile à voir. Toutefois, lorsqu’elle est gorgée de sang, elle est très visible, à moins que le chien ou le chat ait beaucoup de poils. »

Y a-t-il des symptômes de la présence de tiques chez le chien ou le chat? Se gratte-t-il ? « Généralement non, nous répond le Dr Journet, à moins qu’il y ait une petite inflammation. Il faut donc examiner son compagnon régulièrement pour détecter soi-même les tiques, avec ses yeux. »

Et les chats?

Lorsqu’on parle des tiques, on fait surtout référence à leur présence chez les chiens, mais elles s’intéressent tout de même à tous les mammifères. Il est donc possible, en théorie, qu’elles s’attaquent aux chats, mais ils ne sont pas connus pour être sensibles aux maladies transmises par les tiques.

Les tiques transportent toutes sortes de maladies, incluant l’anaplasmose et la maladie de Lyme, d’origine bactérienne, qui peut entraîner, éventuellement, des complications dans les articulations et dans les reins.

Par ailleurs, votre animal de compagnie peut aussi servir de sentinelle pour vous. En effet, si on détecte, par une analyse sanguine, qu’il a la maladie de Lyme, cela indique que vous-même, vous avez peut-être été dans un environnement où se trouvent des tiques porteuses de la bactérie pathogène. En cas de symptôme de votre côté, il vous serait évidemment conseillé de consulter votre médecin. Cela dit, il est bon de se rappeler que ce n’est jamais votre animal qui transmet la maladie de Lyme, mais bien la tique.

Pour protéger votre compagnon, il suffit de lui administrer un produit sur la peau ou par voie buccale pendant la periode active des tiques.

N’hésitez pas à consulter votre médecin vétérinaire à ce sujet. En tenant compte du mode de vie de votre compagnon et de ses fréquentations, surtout s’il a l’habitude de sortir de la maison, il pourrait vous proposer de le vacciner contre la maladie de Lyme. Comme le dit l’adage, il vaut toujours mieux prévenir que guérir.

Vous n'avez pas de vétérinaire de famille? Trouvez-en un ici!