Quel âge aurait votre animal s'il était un humain?

Source: TV Hebdo, 8 mars 2019
par Dre Lucie Hénault, vétérinaire passionnée du Réseau Passionimo
 

Prendre la route avec son compagnon poilu 

Escapade en famille, séjour chez un ami... Les raisons de voyager sont nombreuses! Envie de prendre la route avec Pitou ou Minou? Le mot d’ordre pour le faire en toute tranquillité d’esprit est: planification.
 

CHAQUE VOYAGE EN SON TEMPS!

On ne planifie pas de rouler de Montréal à Gaspé dès la première fois! Il est préférable d’habituer progressivement notre compagnon à la route. Le voyage en auto doit être associé à quelque chose d’agréable. Par exemple, vous pourriez d’abord aller en voiture jouer avec votre chien au parc du quartier, puis revenir, ou encore aller mettre de l’essence dans votre voiture en sa compagnie. La durée du trajet pourra ensuite être graduellement allongée.
 

NON AUX NAUSÉES!

Évitez de surcharger l’estomac de votre chien tout juste avant de monter dans le véhicule. Soyez attentif aux signes de nausées... Votre animal bave beaucoup, est agité ou vomit? Consultez rapidement votre vétérinaire. Nous ne voulons pas qu’il développe une aversion des voyages en auto. Plus vite il sera à l’aise en voiture, mieux ce sera. Il existe des médicaments très sécuritaires qui contrôlent bien les nausées et rendent ainsi le voyage plus agréable tant pour votre chien que pour vous.
 

UN ENVIRONNEMENT IDÉAL…

… pour les chiens

En cas d’accident, vous serez content d’avoir pensé à attacher votre chien! Il suffit de vous procurer un harnais et de l’attacher à la ceinture. Ses mouvements ne seront pas entravés, et vous serez tous les deux protégés. De plus, souvenez-vous que ce n’est jamais une bonne idée de rouler à grande vitesse alors que Pitou sort sa tête par la fenêtre. J’ai malheureusement eu des patients qui ont eu un oeil crevé, car ils avaient probablement reçu une petite roche dans l’oeil.  Selon la longueur du trajet, il faut penser à apporter un bol pour y verser de l’eau, ou lui servir un repas ou une collation, à prévoir des pauses toutes les deux ou trois heures pour dégourdir les pattes de votre chien et lui permettre de faire ses besoins. Munissez-vous toujours de sacs pour ramasser ses selles!
 

… pour les chats

Il faut prévoir une cage confortable qui ne bougera pas tout au long du voyage. Le transporteur sera attaché pour être fixe. Des pauses litière, des collations et de l’eau devront aussi être prévues en fonction de la durée du trajet. Gardez en tête que les chats sont des champions de la fugue et que, si une portière est ouverte, ils seront plus rapides que l’éclair pour s’échapper!
 

À VÉRIFIER AVANT D’ARRIVER CHEZ UN HÔTE

Bien qu’on affectionne beaucoup notre compagnon, ce n’est pas tout le monde qui partage le même amour des petites bêtes! On ne l’impose pas; quelqu’un pourrait être allergique, avoir peur des animaux ou même vivre avec un chien qui n’aime pas du tout les autres chiens ou avec un chat extrêmement peureux. On demande donc la permission d’amener notre animal à nos hôtes avant d’arriver. S’il est le bienvenu, il faut apporter tout ce dont notre animal aura besoin durant son séjour, sans oublier sa couverture ou son petit lit; leur odeur familière pourra le rassurer. Une autre bonne idée est de vous informer d’avance de l’endroit où est situé l’établissement vétérinaire le plus près de votre destination. En cas d’urgence, vous serez très fier de l’avoir pris en note. De même, si votre animal est malade ou a des besoins précis, penser à renouveler toutes ses prescriptions avant votre départ vous sauvera bien des maux de tête!  
 

VOTRE ANIMAL NE VIENT PAS AVEC VOUS?

Il ne faut pas vous empêcher de prendre des vacances par souci pour votre animal; il faut plutôt trouver la bonne place pour le faire garder.  
• Un ami qui le connaît pourrait le prendre chez lui, et vous pourriez troquer ce service contre un autre!
• Sinon, une personne de confiance pourrait venir vivre à votre domicile durant cette période. Plusieurs grands-parents,par exemple, demanderont ce service à un jeune responsable de leur famille. Chacun y trouvera alors son compte. 
• Plusieurs centres de pensions offrent des séjours de bonne qualité. Visitez l’endroit visé avant de partir et vérifiez combien de fois l’animal est sorti dehors chaque jour… De plus, renseignez-vous: vivra-t-il en cage? Y aura-t-il des activités pour le distraire? Recevra-t-il sa médication s’il en prend?  
• Pour un court séjour, il est parfois possible de laisser votre chat à la maison en demandant à une personne de confiance de passer une à deux fois par jour pour changer l’eau, servir la nourriture, nettoyer la litière et passer du temps avec votre copain. Des établissements vétérinaires offrent aussi un service de pension.