Prévention de la maladie de Lyme: vaccin ou produit antiparasitaire?

La maladie de Lyme a été rapportée dans toutes les provinces du Canada. Son incidence est en émergence, autant chez les animaux que chez les humains. Il devient donc primordial de prendre les précautions nécessaires contre cette maladie.

Mais est-il préférable de faire vacciner votre animal ou d’utiliser un produit antiparasitaire pour la prévenir? Découvrez les 3 volets de prévention contre la maladie de Lyme.

1. Accroître la sensibilisation

  • Examinez quotidiennement vos animaux à la recherche de toutes tiques qui auraient pu s’y accrocher.
  • Aussitôt identifiées, retirez les tiques accrochées à votre animal en utilisant la méthode appropriée. 
  • Tondez la pelouse régulièrement et ramassez les branches et les feuilles mortes sur votre terrain. 
  • Entravez l’activité des petits rongeurs près de votre habitation. 

2. Se faire prescrire un antiparasitaire homologué contre les tiques

  • Puisque les tiques sont actives dès que la température atteint 4 °C, une prévention à longueur d’année peut être recommandée, selon la région. Au Québec, on recommande une protection de mars jusqu’au début de l’hiver. Il n’est pas rare de voir des tiques actives dès mars et en décembre.
  • Les produits à privilégier sont ceux qui visent à tuer rapidement la tique à la suite de sa morsure ou à l’empêcher de se fixer et de se nourrir. 
  • Ces produits se retrouvent généralement sous la forme de comprimés à croquer ou d’un liquide à appliquer sur le dos de votre animal, ayant une action mensuelle ou prolongée de 12 semaines. Vous trouverez ces produits chez votre vétérinaire. 
  • Parmi les plus récents consensus de l’American College of Veterinary Internal Medicine demeure l’importance de la lutte contre les tiques non seulement pour prévenir la maladie de Lyme, mais aussi les nombreuses autres maladies transmises par les tiques pour lesquelles il n’existe pas de vaccin. 

3. Compléter la protection avec la vaccination

  • Les chiens qui habitent des régions endémiques (ex. : la Montérégie et l’Estrie) ou qui voyagent à l’extérieur du Québec vers des régions ayant une prévalence élevée pour la maladie de Lyme (ex. : Maine, Connecticut, New Hampshire) pourraient bénéficier de cette protection supplémentaire.  
  • Près de 1 tique sur 5 au Québec est porteuse de la maladie de Lyme. Ce chiffre est probablement plus élevé dans les régions endémiques. 
  • Plusieurs vaccins sécuritaires sont maintenant offerts pour les chiens et viennent compléter la protection de l’antiparasitaire. Parlez-en à votre vétérinaire Passionimo. Celui-ci vous aidera à déterminer si la vaccination serait bénéfique pour votre animal. 

Sachez surtout que votre vétérinaire peut vous aider à prévenir, à examiner et à traiter les tiques. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à communiquer avec la clinique vétérinaire Passionimo la plus près de chez vous.

Vous avez d'autres questions?

N'hésitez pas à communiquer avec la clinique vétérinaire Passionimo la plus près de chez vous.