RESTER SEUL À LA MAISON

Dre Isabelle Demontigny-Bédard, vétérinaire spécialiste en médecine de comportement, vous informe comment vous pouvez aider votre chiot à se sentir moins seul durant votre absence.

Pourquoi cet aspect est important

Des études publiées dans la littérature scientifique nous apprennent que certains chiens semblent avoir plus de difficultés que d’autres à rester à la maison en l’absence de leur propriétaire.  Même lorsqu’ils sont chiots, certains vont vocaliser de façon excessive, avoir de la difficulté à se reposer ou même détruire certains objets.  Ces comportements peuvent être liés à un niveau d’activité normale pour le chiot ou une absence d’items appropriés à mâchouiller.  Par contre, chez certains autres, ces comportements persistent dans le temps.  Il est donc important de s’assurer que votre jeune compagnon se comporte de façon approprié lorsque vous n’y êtes pas. 

Comment y arriver

La cage peut être un outil intéressant pour limiter les dégâts faits par un jeune chiot et l’aider à apprendre à être propre.  Avant de le laisser seul en cage, il faut d’abord l’aider à apprivoiser cet endroit en l’associant avec des éléments agréables tels que de la nourriture, des jouets ou des gâteries en votre présence.

Laisser votre chiot seul à la maison pour quelques courtes périodes et le filmer avant de devoir le laisser seul pour une journée de travail permettra de savoir comment il se comporte en votre absence. Vous pourrez aussi surveiller s’il démontre des signes de stress.

Possibles complications en cours de route

Si votre chiot est incapable de se reposer en votre absence, cela pourrait être compatible avec de l’anxiété de séparation.  Si c’était le cas, il faudrait traiter ce problème sans tarder.  Votre vétérinaire pourra vous orienter vers les ressources appropriées.

 

Vous avez d'autres questions?

N'hésitez pas à communiquer avec la clinique vétérinaire Passionimo la plus près de chez vous.