Dégriffage

En matière de dégriffage pour les chats.

Les griffes de votre compagnon lui sont utiles. Il les emploie notamment pour marquer son territoire, pour se défendre ou agresser (il est à la fois proie et prédateur lorsqu’il vit dans la nature), pour se déplacer (notamment pour grimper aux arbres) et pour garder son équilibre.  Elles lui sont également utiles lorsqu’il joue ou qu’il s’étire.  Les griffes du chat, contrairement à celles du chien, sont rétractables, c’est-à-dire qu’il peut les rentrer ou les sortir selon ses besoins.  

Si votre compagnon vit exclusivement à l'intérieur, là où il n’a pas à craindre les prédateurs ni à chasser, ses griffes ne lui servent pas à se défendre ou à attaquer.  Il faut toutefois savoir que le chat est un animal très attaché à son territoire et que ses griffures (marques de griffes) lui servent à marquer son domaine.  Il envoie ainsi des messages (même à lui-même!)  tout en usant ses griffes qui poussent continuellement. 

L’onyxectomie, communément appelée le dégriffage, est une chirurgie consistant à amputer les griffes de façon à ce qu’elles ne repoussent jamais.  Par le passé, il s’agissait d’une procédure très communément pratiquée.  Cependant, les connaissances en comportement félin ont beaucoup évolué au courant des dernières années et, à l’aide de trucs simples, il est possible de réduire de beaucoup les désagréments que peuvent causer les chats avec leurs griffes.  Voici quelques astuces simples qui permettent aux chats d’exprimer leurs comportements normaux spécifiques à l’espèce tout en protégeant le propriétaire et son environnement.  Souvenez-vous que même le chat adulte peut changer son comportement si on favorise le nouvel apprentissage (après tout, même un adulte peut apprendre à jouer du piano ;-).

En premier lieu, il convient d’offrir un arbre à chat où le félin pourra griffer autant qu’il le souhaite. Cet objet doit être dans un endroit passant, directement dans l’aire de vie familiale. Il doit permettre au chat de s’étirer et être fait d’un matériel que votre compagnon apprécie particulièrement, tel que la corde, le jute, le cuir, le tissu, le bois, etc. Il est facile de comprendre pourquoi les chats favorisent souvent les divans pour faire leurs griffes. En effet, ceux-ci offrent une surface verticale, dans l’aire de vie familiale et sont faits d’un matériel apprécié des chats. Pour favoriser l’utilisation de l’arbre à chat, on peut rendre le divan temporairement moins attrayant, par exemple, en le recouvrant quelques jours de papier d’aluminium, et récompenser le chat de sa gâterie préférée chaque fois qu’il utilise l’arbre à chat.  Il faut insister sur le fait qu’un arbre à chat délaissé dans le fond du sous-sol ne servira à rien.  Pensez à vous quand vous tentez de perdre du poids: vous ranger les fruits et les légumes à proximité, pas dans l’endroit le plus reculé de la maison…

Il existe aussi plusieurs marques de recouvre-griffes. Il s’agit de petits capuchons de plastique qui sont collés sur la griffe. Ceux-ci resteront en place jusqu’à ce que la griffe soit trop longue (4 à 6 semaines environ). De couleurs variées, les recouvre-griffes sont amusants et les chats qui les portent semblent confortables. Les équipes vétérinaires peuvent les coller pour vous ou vous pouvez apprendre à le faire à la maison.

Il est aussi plus facile qu’on le pense de couper les griffes d’un chat. Encore là, une méthode douce avec du renforcement positif assurera que ce soit fait en harmonie. Votre équipe vétérinaire peut aussi vous aider!

Si malgré ces alternatives vous décidez quand même de faire dégriffer votre compagnon, vous devez miser sur le maximum d’analgésie. Bien que la procédure soit toujours faite sous anesthésie générale, il faut garder en tête que ce n’est pas seulement la douleur pendant la procédure que l’on souhaite gérer, mais aussi celle après. Il est d’ailleurs possible de réaliser des blocs analgésiques locaux avant l’intervention, comme lorsque vous allez chez le dentiste et qu’il vous gèle avec une seringue avant de réparer vos caries, à la différence que c’est les nerfs du bout des pattes qui seront alors anesthésiés pour quelques heures. Plusieurs sortes de médicaments soulageant la douleur doivent aussi être combinées: cela s’appelle l’analgésie multimodale et c’est le nec plus ultra. Ces médicaments doivent être utilisés sur plusieurs jours après le dégriffage, puisqu’une seule injection est largement insuffisante pour contrôler la douleur.  Il est aussi possible d’utiliser un laser plutôt qu’un scalpel pour couper autour de la griffe. Le laser diminue les saignements et favorise une guérison avec moins d’inflammation. Dans tous les cas, l’analgésie ne devrait en aucun cas être une option laissée au choix du client.  

Il est aussi à noter que le dégriffage est plus douloureux chez le chat adulte que chez le chaton. Aucun médecin vétérinaire ne souhaite dégriffer un chat adulte, surtout si celui-ci souffre d’embonpoint. Le dégriffage ne devrait alors être considéré que s’il est la seule option pour éviter l’euthanasie.  

La décision de faire dégriffer un chat doit être bien réfléchie. Le dégriffage n’est plus un acte aussi automatique qu’il l’a été au courant des dernières décennies. Cependant, tant les connaissances en comportement que les façons de soulager la douleur ont énormément évoluées dans les dernières années. N’hésitez pas à parler de votre propre situation directement avec votre médecin vétérinaire de famille, qui saura vous conseiller de façon personnalisée pour que vous et votre compagnon félin viviez heureux et dans l’harmonie.

Cliniques les plus proches offrant ce service

Cliquez ici pour permettre la géolocalisation

Quel âge aurait votre animal s'il était un humain?