Vermifuges

Les vermifuges

Vous observez votre compagnon et constatez qu’il a un comportement anormal. Par exemple, il avance « en traîneau », frottant son arrière-train contre le sol. Son apparence change. Il est maigre, il manque d’appétit, son pelage est terne et piqué. Il perd plus de poils que d’habitude. Visiblement, il n’est pas au meilleur de sa forme. Peut-être même a-t-il des vomissements ou la diarrhée.

Ces symptômes, et d’autres encore, sont souvent associés à la présence de parasites. C’est un problème sérieux, surtout qu’il peut se propager chez d’autres chats ou chiens (incluant chatons et chiots), ainsi que chez les humains.

Vous ne pensez pas qu’il puisse être à risque ? S’il sort jouer dans le jardin, s’abreuve d’eau stagnante à l’occasion, ou s’il aime se rouler au parc à chien, vous devriez y penser deux fois. Ce sont les sources de contamination les plus fréquentes. Les parasites peuvent aussi être transmis de génération en génération. Sous l’effet des hormones de la gestion, ils passent des muscles de la maman aux bébés dans le plancenta et peuvent aussi être transmis pendant l’allaitement.

L’examen des selles par un laboratoire est le moyen le plus efficace pour détecter les parasites gastro-intestinaux de votre compagnon. Pour les éradiquer et stopper tout risque de propagation, votre médecin vétérinaire lui administrera un vermifuge sous forme liquide ou en comprimé.  Attention, puisqu’aucun vermifuge ne traite tous les parasites possibles, l’analyse de selles et toujours recommandée.  

La grande majorité des animaux parasités n’ont pas de signes cliniques. 

Les risques de contamination

Vous vous en doutez, les principaux vecteurs de la contamination sont les excréments infectés de votre compagnon et la peau de la région périannale. Les chiots et les chatons peuvent être contaminés par le lait de leur mère.

Quant aux humains, portez une attention particulière aux très jeunes bambins. Étant donné qu’ils ont l’habitude de porter à leur bouche presque tout ce qu’ils trouvent sur leur passage, ils peuvent être contaminés par voie orale. Les femmes enceintes sont également à risque. Pour être prévoyant, il est recommandé de porter des gants pour changer la litière.

Afin d’éviter toute contamination pour votre animal et pour votre foyer, votre médecin vétérinaire vous conseillera la vermifugation régulière de votre chien ou votre chat, la fréquence et la dose dépendant notamment de l’âge et le mode de vie de votre compagnon et du médicament administré. 

Cliniques les plus proches offrant ce service

Cliquez ici pour permettre la géolocalisation

Quel âge aurait votre animal s'il était un humain?