Adoption

L’adopter, c’est le désirer.

Les milliers de chats, de chiens et d’autres animaux domestiques laissés chaque année à l’abandon méritent certainement mieux que vivre dans l’errance ou terminer leurs jours euthanasiés. De nombreuses cliniques vétérinaires donnent refuge à des animaux errants, dans l’espoir qu’ils trouvent un jour un foyer où ils seront adoptés et bien traités. On les adopte parce qu’on les désire, et on les désire parce qu’on veut leur bien.

Si vous désirez un chien, un chat ou un autre compagnon, pourquoi ne pas visiter la clinique ou l’hôpital vétérinaire Passionimo de votre quartier ? Vous pouvez être assuré que dans ce refuge, il aura été bien traité depuis son arrivée. Après l’avoir examiné et en avoir pris soin, on se sera assuré de le vacciner, de le stériliser, de le traiter contre les vers, d’avoir inséré une micropuce. Et on vous remettra même une garantie sur sa santé. En l’adoptant, vous lui donnerez une seconde chance dans la vie.

Vous vous demandez peut-être pourquoi votre nouveau compagnon potentiel a été abandonné. Sans doute vous passe-t-il par la tête que cet être en apparence si gentil et intelligent à la clinique avait un comportement désagréable dans son ancien foyer ? Dans la plupart des cas, malheureusement, les problèmes sont plutôt liés à l’ancien propriétaire. En général, les raisons de l’abandon du chat ou du chien n’ont rien à voir avec sa santé ou son comportement. Un divorce, un déménagement ou l’arrivée d’un enfant sont souvent des prétextes. Ou encore, la famille avait mal évalué toutes les responsabilités liées à la présence d’un autre être vivant dans la maison.

Adopter coûte-t-il plus cher ou moins cher ? L’avantage d’adopter en clinique est que votre animal aura déjà reçu des traitements préventifs et les soins nécessaires. 

En passant, saviez-vous que plus du quart des chats et des chiens que l’on retrouve dans les refuges sont de race pure ?

Cliniques les plus proches offrant ce service

Cliquez ici pour permettre la géolocalisation

Quel âge aurait votre animal s'il était un humain?