Le retour au travail

Qu'en est-il pour pitou ?

La rentrée scolaire se pointe le bout du nez, la fin des vacances approche et pour certains, un retour au bureau en présentiel se dessine à l’horizon. Après plus d’un an à la maison avec une routine complètement différente de notre vie d’avant, les assouplissements des restrictions sanitaires apportent leur lot de bonheur, mais aussi d’inquiétudes.

Pour certains, la routine des derniers mois s’est agrémentée d’un nouveau compagnon à quatre pattes. Ces chiens, nés un peu avant la pandémie ou durant celle-ci, ont eu la chance d’avoir leur famille à la maison de façon quasi permanente, ce qui peut sembler bien à priori, mais qui apporte maintenant son lot de défis. En effet, pour la plupart de ces chiens n’ayant jamais connu une routine différente, la routine métro-boulot-dodo risque d’en dérouter plus d’un.

Il est primordial d’établir un plan d’action dans les prochaines semaines avant le retour au travail et le changement de routine pour s’assurer que votre chien soit en mesure de s’adapter graduellement à votre absence, mais aussi à un nouveau rythme de vie.

Favoriser une adaptation en douceur

  • Modifier graduellement la routine de repas, de promenades et de jeux de votre compagnon au moment de la journée où il vous sera possible de le faire lors de votre retour au travail. (Par exemple, si vous étiez en mesure de faire une promenade sur l’heure du midi et qu’il ne vous est plus possible de la faire, décaler la marche de 30 minutes à 1 heure par 2-3 jours pour qu’après quelques semaines, celle-ci soit réalisée plus tard, heure qui concordera avec votre retour du travail).
  • Recréer la routine du matin de façon progressive pour habituer votre compagnon à l’effervescence des matins typiques de votre maisonnée. (Par exemple, commencer à se lever à l’heure planifiée pour un matin de travail et effectuer la routine de préparation comme si vous alliez au bureau et les enfants à l’école).
  • Habituer votre animal à rester seul progressivement. Commencer par le laisser dans une pièce de la maison ou dans sa cage (dans le cas échéant) pour l’habituer à ne pas être constamment avec vous. Vous serez ainsi en mesure de surveiller son comportement et ses progrès au fil du temps. Progresser par la suite avec de courtes périodes d’absences pour aller faire des emplettes, en vous assurant que toute la famille quitte la maison. Au fil des semaines, augmenter graduellement le nombre d’heures où votre chien sera seul à la maison, afin d’imiter la routine la plus similaire à celle qui se prépare à l’horizon.
  • Associer chacune de vos absences avec un événement plaisant. L’utilisation d’un Kong farci ou d’un jouet interactif que votre compagnon aime particulièrement pourra ainsi l’aider à associer votre départ et le changement de routine à quelque chose de plaisant pour lui, diminuant ainsi son insécurité.
  • Afin de faciliter son adaptation, il est judicieux de filmer votre compagnon lorsqu’il est seul à la maison. Vous pourrez ainsi découvrir sa vie secrète, mais surtout voir s’il est confortable en votre absence.

Quels sont les signes que mon animal ne s’adapte pas bien au changement?

Il est possible que votre chien ne s’adapte pas bien au changement et qu’il ait besoin d’aide supplémentaire. Si votre chien présente des signes de stress lors du changement de routine ou semble changer de comportement au quotidien (changement dans ses habitudes de sommeil, d’appétit, sa demande d’attention, son intérêt pour les jeux ou ses marches), il est possible qu’il ait de la difficulté à s’adapter. Si votre animal semble moins bien d’adapter au fait de rester seul à la maison, il peut être utile de demander l’aide d’un ami pour prendre soin de votre chien en votre absence ou de faire affaire avec un service de garderie canine ou de promeneur de chien.

Si vous observez des comportements problématiques et suspectez que votre animal souffre peut-être d’anxiété de séparation, nous vous invitons à lire cet article.

Si malgré tous vos efforts, votre chien semble avoir de la difficulté et ne semble pas faire de progrès, il est important de parler avec votre équipe vétérinaire Passionimo afin que celle-ci puisse vous guider vers les prochaines étapes à suivre.

N’oubliez pas, il est temps d’agir maintenant pour vous assurer de mettre toutes les chances de votre côté! Bon entraînement!

Vous avez d’autres questions?

N’hésitez pas à communiquer avec l’établissement vétérinaire Passionimo le plus près de chez vous.

Soumettre votre candidature

avec un établissement vétérinaire