Otites

Les otites chez le chat

Votre compagnon vous envoie des signaux d’alarme lorsqu’il se gratte la tête ou qu’il la secoue de manière inhabituelle? Si vous vous approchez de lui et que vous examinez ses oreilles, sont-elles plus rouges qu’à l’habitude ou voyez-vous des sécrétions ? L’odeur qui se dégage du visage est-elle désagréable, voire nauséabonde ? Si c’est le cas, il souffre peut-être d’une otite.

Tout d’abord, il faut savoir que chez le chien ou le chat en bonne santé, il n’est pas normal de voir des sécrétions en grande quantité dans le pavillon de l’oreille. En cas de doute, il ne faut surtout pas attendre trop longtemps avant de consulter votre médecin vétérinaire afin qu’il vérifie la nature de ces sécrétions, et ce, même si votre animal ne se gratte pas. Une otite non évaluée et traitée peut causer de la douleur et s’aggraver. En effet, dans certains cas, les structures internes peuvent être atteintes et engendrer des signes plus sévères comme une perte d’équilibre, une tête penchée ou même de la difficulté à mastiquer la nourriture.

Voir la vidéo

LES CAUSES DES OTITES CHEZ LES ANIMAUX

Chez les enfants (humains), les otites sont souvent d’origine virale et associées à un rhume. Chez les chats et les chiens, les causes sont toutes autres. Elles peuvent être causées par des champignons (levures), des bactéries, des allergies (environnementales ou alimentaires) ou même des parasites (mites). Chez le chat, environ 50% des otites seraient dues aux mites d’oreilles (Otodectes cynotis), tandis que chez le chien, cette mite serait responsable de 5 à 10% des cas. Une autre comparaison intéressante : chez l’humain l’otite se situe généralement profondément dans l’oreille interne, tandis que chez le chien ou le chat, elle est plus souvent externe et se manifeste dans le long canal de l’oreille ou au niveau du pavillon externe.

Afin d’émettre le bon diagnostic et prescrire le bon traitement, votre vétérinaire devra examiner les oreilles de votre animal. À l’aide d’un otoscope, il pourra visualiser le tympan et s’assurer de son intégrité. De plus, il est souvent indiqué de prélever des sécrétions afin de pouvoir bien identifier, au microscope, le ou les agents causant l’otite. Vous l’aurez compris, le traitement ne sera pas le même s’il s’agit d’une otite à levures, une otite de l’oreille interne, si le tympan est rupturé ou si des mites sont responsables de toute cette réaction. Il est à noter que, si votre animal refait une otite au cours de sa vie, cela ne veut pas nécessairement dire que le même agent infectieux est en cause et que votre animal devrait recevoir le même traitement.

Si votre médecin vétérinaire diagnostique une otite, il prescrira à votre animal un nettoyant ainsi que des médicaments en gouttes à appliquer directement dans l’oreille. Plus rares sont les cas où une médication orale est nécessaire, mais cela peut arriver dans les cas d’otites sévères. Il est aussi souvent recommandé de revoir votre animal une dizaine de jours après le début du traitement afin de faire valider la guérison de votre compagnon. Si sa condition n’est pas complètement guérie, certains traitements pourraient être continués. On ne voudrait surtout pas que l’infection ne soit pas tout à fait sous contrôle et qu’elle reprenne de plus belle à la suite de l’arrêt précoce des traitements.

ALERTE AUX COTONS-TIGES !

Spontanément, vous vous demandez sans doute de quelle façon vous pourriez assurer l’hygiène de l’oreille de votre compagnon. La solution n’est surtout pas de prendre un coton-tige ! En les utilisant, vous poussez des sécrétions à l’intérieur et risquez de boucher encore plus le canal auditif. Saviez-vous que le canal de l’oreille chez le chat et le chien est en forme de « L »? Il est donc très facile de pousser les sécrétions plus profondément, mais beaucoup plus complexe de les enlever. C’est entre autres pour cette raison qu’en utilisant un coton-tige, vous courez la chance de favoriser l’apparition d’une otite.

Afin d’effectuer un bon nettoyage des oreilles, il faut plutôt utiliser des nettoyants approuvés qu’on verse directement dans le canal. Généralement, on laisse agir un peu, on masse la base de l’oreille de l’extérieur, puis on laisse l’animal se secouer la tête. En faisant ainsi, il expulsera le nettoyant et les sécrétions. Ensuite, vous n’aurez qu’à essuyer le pavillon externe et ses replis avec une gaze ou un linge.

Si votre chien aime jouer dans l’eau, il est conseillé après chaque baignade de bien assécher ses oreilles. L’humidité rendant propice le développement des otites, il vaut mieux l’éliminer afin d’éviter que ses oreilles deviennent un milieu favorisant les infections. Votre équipe vétérinaire peut vous recommander certains produits disponibles sans prescription pouvant vous aider à assécher les oreilles de votre compagnon.

Vous voulez prendre soin de la santé des oreilles de votre compagnon, mais vous ne savez pas à quelle fréquence il est recommandé de les nettoyer ?
Il est judicieux de vous référer à votre équipe vétérinaire puisque la fréquence varie selon l’animal, le mode de vie ainsi que les antécédents de problèmes médicaux. Un nettoyage préventif pour les chiens à risque (qui font beaucoup d’activités extérieures, qui vont à l’eau, etc.) ou pour ceux qui ne le sont moins est souvent recommandé et l’effet préventif est réel.

Vous avez d’autres questions?

N’hésitez pas à communiquer avec l’établissement vétérinaire Passionimo le plus près de chez vous.

Prendre rendez-vous

avec un établissement vétérinaire